accueil > pauses musicales

pauses musicales

Auditorium
Espace Georges Bernanos

Pauses musicales, les vendredis à 12h45 (sauf précision) - Auditorium

AVRIL

 

Vendredi 21 avril
Jean-Michel Kim (piano)
Programme :
- Beethoven : sonate op. 111
- Ravel : La Valse
- Liszt : Après une lecture de Dante

Jean-Michel Kim est né à Tokyo en 1989. Après avoir commencé très jeune à jouer du piano, Il poursuit sa formation au « Tokyo College of Music » où, en 2007, il termine ses études en étant diplômé avec félicitations du jury. L’année suivante ilest admis au CNSM de Paris à l’unanimité. Il étudie dès lors le piano sous la direction de Jacques Rouvier et Hortense Cartier-Bresson et la musique de chambre avec Haruko Ueda. Jean-Michel Kim se produit déjà régulièrement en public, comme au Tomono-Hall à Tokyo en 2008. Il obtient le 3e Prix au Concours pour les lycéens du Japon à Tokyo et est également lauréat au 4e Concours international de Lyon. Le 2e Prix Chopin au Concours international de Brest, qu’il reçoit en février 2013, s’ajoute à une liste de récompenses déjà conséquente.

Vendredi 28 avril
Trio Offrande Lyrique - Yoann Couix (flûte traversière),
Honoré Béjin
(piano), Alice Fagard (mezzo-soprano)

Programme :
- Ravel : Shéhérazade
- Debussy : Épigraphes antiques, transcription pour flûte et piano
- Cras : L'offrande lyrique
- Hüe : Soir païen (extrait des “Chansons lointaines”)
- Gaubert : Soir païen

Partenaires réguliers en musique de chambre, Yoann Couix et Honoré Béjin élargissent leur répertoire en invitant la mezzo-soprano Alice Fagard.
L'ensemble propose des programmes variés, comprenant des pièces écrites pour voix, flûte traversière et piano, ainsi que les plus beaux joyaux du répertoire pour flûte et piano, sans compter les innombrables richesses de la mélodie française, du lied allemand et des répertoires slaves ou ibériques. Les œuvres interprétées couvrent de fait un spectre très varié allant du baroque à la musique moderne et contemporaine.
Placé sous le signe de la fusion entre les arts, le trio Offrande Lyrique convie l'auditeur à un voyage dans le temps et dans l'espace, au gré des poésies subtiles et envoûtantes d'un Verlaine, d'un Mallarmé, côtoyant la verdeur souriante d'un Ronsard, ou le panthéisme contemplatif d'un Rabindranâth Tagore.... L'invitation au voyage, au périple intérieur, est en effet le leitmotiv des programmes du Trio, faisant la part belle au rêve, mais aussi à l'exotisme, à l'appel des lointains, ainsi qu'à l'évocation de la nature. Toutes ces caractéristiques ne gurent-elles pas d'ailleurs parmi les qualités privilégiées de la musique française de la première moitié du XXe siècle ?
Le trio s'aventure avec bonheur dans cette période, qui constitue l'âge d'or de l'école de flûte française, ainsi qu'une époque radieuse pour la mélodie.

MAI

Vendredi 5 mai
Ecole Normale de Musique - Tal Walker (piano)
Programme :
- Beethoven : Sonate nº 30 en mi majeur, opus 109
- Prokofiev : Sonate nº 3 en la mineur opus 28
- Debussy : L'isle Joyeuse
- Franck : Prélude, Choral et Fugue, FWV 21

Tal Walker a commencé le piano à six ans. Il s’est produit sur plusieurs scènes en Belgique, en France, en Allemagne, en Israël, en Italie et aux Pays-Bas et a joué en tant que soliste avec l’orchestre Filarmonica Giovanile d’Abruzzo, a participé au festival « Mozart-Week » au conservatoire Royal d’Anvers en tant que soliste avec l’orchestre de l’école, et a joué dans plusieurs ensembles de musique de chambre parmi eux il a créé des pièces contemporaines israéliennes et a enregistré au « Limburg Radio Channel » néerlandais (L1).
Tal Walker a obtenu un Bachelor en musique au conservatoire de Maastricht aux Pays-Bas, où il a reçu une bourse d’excellence tout au long de ses études. En 2016, il a obtenu son diplôme de Master en musique au Conservatoire Royal d’Anvers en Belgique et continue ses études à l’École Normale de Musique de Paris.
Tal Walker a participé à de prestigieux festivals de musique et à des masters classes internationales telles que «Master Classes de pianos Internationaux Tel-Hai» en Israël, «Euro-Arts Music Festival» en Allemagne, «Musica Aeterna» en Belgique et «Académie Internationale d’Été» en France.

Vendredi 12 mai
Guillaume Effler (violoncelle), Kanae Endo (piano)
Programme :
- Debussy : Sonate pour violoncelle et piano
- Fauré : Romance et Elégie
- Schumann : Adagio et Allegro, opus 70 en la bémol majeur
- Grieg : Sonate opus 36, en la mineur

Guillaume Effler débute le violoncelle à 5 ans. Il est diplômé des CNR de Besançon, de Boulogne-Billancourt, et obtient un Diplôme de Formation Supérieure au Conservatoire National Supérieur de Musique de Pariset un Prix de quatuor à cordes. Le Prix « La Révélation de l’année » lui a été décerné en 2009 lors des master-class et Concerts au Château de la Roche-Guyon organisés par Jean Mouillère, violoniste fondateur du quatuor Via Nova.
Il a bénéficié des conseils de grands musiciens. Il est depuis 2013 membre fondateur du Quatuor Onslow et a intégré en 2015 l’orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie.
Son large répertoire s’étend de la musique baroque à la musique contemporaine : en violoncelle seul – comme dans les 6 suites de Bach -  en musique de chambre, en ensemble orchestral. Il est très sollicité en France et à l’étranger lors de tournées : Corée, Espagne, Suisse, Dubaï, Italie, Japon, Qatar...
Guillaume Effler s’inscrit dans la grande tradition de la musique de chambre française qu’il enrichit par sa personnalité généreuse et attachante, la chaleur et la sincérité de sa sonorité ainsi que la maîtrise de l’expression et de la technique. Il joue un violoncelle Mirecourt de Jean-Pierre Voinson avec un archet de Jean-François Raffin.

Kanae Endo est née au Japon, dans une famille de mélomanes. Après avoir commencé le piano très jeune et gagné plusieurs prix dans des concours nationaux, elle vient poursuivre ses études à l’Ecole Normale de Musique de Paris ou elle obtient les Diplômes Supérieur de Concertiste en piano et en musique de chambre et celui d’accompagnement au piano. De nombreux prix internationaux dans plusieurs pays d’Europe sont venus couronner ses années d’études;
Son premier disque, « Récital Américain » consacré à Gottschalk, Villa-Lobos et Ginastera, paru chez Forlane, a été très remarqué par les médias, et de nombreuses radios le diffusent régulièrement. Il est salué par la critique (4 diapasons, « … un beau piano qui respire…Un récital intelligent qui met en valeur les qualités d’une artiste à suivre... - Stéphane Friedrich - Pianiste, « Un jeu coloré, large…Courez l'écouter sans tarder: le voyage est délicieux. – Frédérick Casadesus – Mediapart).
Dans son répertoire éclectique figurent les grands compositeurs classiques, romantiques et modernes. Elle crée à Paris des œuvres pour la main droite seule de Narcis Bonet et de Michel Merlet.
Kanae Endo se produit dans de nombruex pays et a été invitée sur France Musique pour donner un récital dans l’émission "Génération Jeunes Interprètes" de Gaëlle Le Gallic. Elle consacre aussi une grande partie de son temps à l’accompagnement et à la musique de chambre. Elle a réalisé des enregistrements de mélodies et de musique de chambre avec des musiciens japonais.

Vendredi 19 mai

Programmes :
- Brahms : Sonates


Retrouvez également les concerts organisés dans l'église

 

accès
  • 4, rue du Havre - 75009 Paris
  • M° Havre Caumartin ou St-Lazare